L’iPhone et le photojournalisme

Au cœur de la Semaine de la presse et des médias à l’école, un café-média se tient à Montbéliard sur le thème « L’image au cœur de l’info : tous journalistes ? », quel  est l’impact des smartphones dans le monde du photojournalisme ?

Café média Mercredi 27 mars à Montbéliard

L’arrivée de l’iPhone 4, puis 5 depuis 2010 n’a pas eu seulement d’impact sur le marché de la téléphonie mobile mais aussi dans le domaine de la photographie de presse, à tel point que certains se demandent si cet appareil ne va pas signer la mort du photojournalisme. De toute évidence, l’iPhone 5 présente de nombreux atouts; photographies de meilleure qualité que l’iPhone 4, plus grande facilité d’utilisation qu’un appareil reflex professionnel, discrétion (souvent vitale) pour les photo-journalistes exerçant dans une zone de combats. Dans les mains de photographes professionnels on peut constater, qu’il ne sert pas qu’à « photographier des chatons » et  que les clichés sont de qualité.

Le palmarès photographique de l’iPhone est impressionnant, et je me bornerai à citer les plus marquants :

En France, Le Monde et Libération ont déjà utilisé des « iPhotos » dans  des reportages sur la Tunisie au cours de l’année 2012.

 

Libération du 25 octobre 2012, photos de Corentin Fohlen

Libération du 25 octobre 2012, photos de Corentin Fohlen

 

Le Monde des 23 et 24 octobre 2012 photographies de Karim Ben Khelifa

Le Monde des 23 et 24 octobre 2012
photographies de Karim Ben Khelifa

      http://www.6mois.fr/L-IPhotojournalisme-une-nouvelle

Aux USA, le « Time Magazine » a fait sa couverture avec une photo de l’ouragan Sandy prise avec un iPhone :

Couverture du "Time Magazine" l'ouragan_Sandy

Couverture du « Time Magazine » l’ouragan_Sandy http://www.iphon.fr/post/photo-sandy-prise-avec-iphone-4S

Damon Winter, photo-reporter au New-York Times a gagné le troisième prix du concours International « Picture of the Year » avec une photo prise avec un iPhone. L’attribution de ce prix fut  beaucoup critiqué en raison de l’utilisation esthétisante des filtres numériques de l’application Hipstamatic qui imite l’aspect « vintage » des anciens « Polaroïd »

Damon Winter "A grunt's life"

Damon Winter « A grunt’s life

http://www.nytimes.com/2010/11/22/world/asia/22grunts.html?_r=0

Dan Chung, du Gardian, a lui aussi utilisé l’iPhone 5 pour couvrir les jeux olympiques de Londres, et on ne peut être que surpris de la qualité de ses images.

Dan Chung's Olympic smartphone photoblog

Dan Chung’s Olympic smartphone photoblog

http://www.guardian.co.uk/sport/2012/jul/27/london-olympics-2012-smartphone

Sur l’utilisation de l’iPhone, les avis des professionnels sont partagés, car si beaucoup reconnaissent à ce nouvel outil des qualités indéniables, beaucoup craignent que son utilisation accentue la tendance des organes de presse à faire de plus en plus appel à des photos d’amateurs, craignant par la même, que cette tendance lourde fragilise encore plus la profession de photojournaliste et qu’à terme, la qualité de l’information en pâtisse.

Sources :

En plus des sources citées plus haut, on trouvera  dans le Nº 29 de la revue « Études Photographiques » une excellente analyse du phénomène par l’universitaire canadien Vincent Lavoie : « Guerre et iPhone. Les nouveaux fronts du photojournalisme »

Cet article est accessible par ce lien :

http://etudesphotographiques.revues.org/index3294.html

Sur d’autres blogs ou sites d’organes de presse :

L’iPhone et les Jeux Olympiques :

http://belgium-iphone.lesoir.be/2012/08/03/quand-liphone-sinvite-aux-jeux-olympiques/

Sur l’utilisation de l’iPhone comme appareil photo :

 http://hubertvast.com/2012/12/26/peut-on-vraiment-faire-de-la-photographie-sur-smartphone/

Dominique Chappard  CLEMI-FC