Médias numériques

Les usages de nos élèves sont une réalité. Les différentes études récentes montrent une utilisation massive de l’internet chez les 8-17 ans et une utilisation grandissante des médias sociaux numériques, ainsi 97% des moins de 13 ans utilisent internet et près de 20% ont un compte sur un réseau social (étude TNS-Sofres, juin 2011).

En tant qu’adultes et enseignants, comme certains de nos élèves, certains d’entre nous utilisent ces médias. Lorsque l’on ne les utilise pas, la méconnaissance de ces outils peut être source de méfiance voire de peur. Méfiance et peur relayées et amplifiées par un discours médiatique parfois centré sur les dangers et les dérives possibles liées à ces outils, certes réels mais toutefois loin d’être généralités (on pourra par exemple s’interroger sur le nombre de focus médiatiques par rapport au nombre de messages et de publications journaliers…).

Ces usages sont ancrés dans la réalité de chaque utilisateur. La séparation entendue ça et là entre un monde virtuel, celui de l’utilisateur d’internet et des médias sociaux, et un autre monde qui serait réel, celui de la vie de tous les jours, est certainement à questionner : lorsque j’utilise ces médias, je les utilise dans un temps et un lieu réels avec ma personnalité elle aussi tout aussi réelle. De plus, ces utilisations qu’elles aient lieu au sein de l’établissement scolaire ou en dehors, ont elles aussi une réalité dans le quotidien de l’usager, enseignant ou élève.

Toutes ces questions interrogent nos propres pratiques d’internautes mais aussi nos pratiques d’enseignants : peut-on nier l’existence de ces outils et leur utilisation par certains de nos élèves ? Faut-il et peut-on les accompagner ? Peuvent-ils être utilisés et surtout être utiles en classe ? Doit-on, peut-on et comment en parler avec nos élèves ?

Ces questions nous impliquent personnellement en nous confrontant à nos propres usages ou manières d’agir, bons ou mauvais. Pour y répondre, il est nécessaire, mais parfois difficile, de parvenir à se détacher de cette incidence personnelle et de se positionner en tant qu’enseignants au service de nos élèves… tout en analysant nos propres comportements.

Les enjeux principaux liés à une sensibilisation et à une utilisation des médias sociaux sont des enjeux de citoyenneté plus que de maîtrise d’un outil :

  • le respect de soi, de l’autre et de la loi,
  • l’image positive de soi, publiée et transmise,
  • les principes de civilité,
  • la responsabilité,
  • la connaissance des institutions et notamment des instances de recours.

Le groupe CLEMI de l’académie de Besançon s’intéresse depuis plusieurs mois aux problématiques liées aux médias sociaux numériques. Il a notamment pris pleinement part au groupe de travail académique “identité numérique” et a mis en place depuis deux années un stage intitulé “Médias numériques : autres contenus, autres cibles ?”.