Atelier « Info ou Intox ? »

Atelier Besançon 28-09-16Cet atelier a été imaginé pour des élèves de 3eme et 2nde à l’occasion de la Journée d’étude « Réagir face aux théories du complot » (Paris, 09-02-16) et testé auprès des Référents Valeurs de la République de l’académie de Besançon lors d’une journée de formation le 28-09-16.

 

Déroulement de l’atelier :

  • Visionnage d’un reportage de France 24 pour avoir quelques éléments techniques pour analyser une information sur les réseaux sociaux.
  • Distribution de tweets, commentaires Facebook ou corps de mail à analyser.
  • Première analyse “à la table” (= sans Internet). Définir une démarche : “Quelle est l’information ? Que vais-je aller vérifier ? quelle est la teneur du propos ? qui parle ? Dans quel registre de langue ? Pourquoi m’envoie-t-on ce message ?, …
  • Recherches sur Internet.
  • Présentation orale aux autres de l’information tirée au sort, des questions posées, de la démarche d’investigation et des résultats obtenus.
  • En parallèle faire noter au tableau sur des posts-it les bons réflexes à avoir face à une info qui circule sur les réseaux sociaux avec l’idée d’élaborer une grille de bonne conduite.
  • Présentation des ressources sur le blog Clemi académie de Besançon.

 

Documents de travail :

 

calaméo document atelier

 

Photos de l’atelier de Besançon :

Atelier Besancon 28-09-16

Atelier Besancon 28-09-16  Atelier Besancon 28-09-16

Atelier Besancon 28-09-16

 

Prolongement possible :

Une seconde séance pourra être consacrée à l’écriture d’un document de conseils ou de réflexes à adopter face à une information qui circule sur les réseaux sociaux. Du type infographie ou grille.

Exemples :

  Comment fonctionne un moteurderecherche     Evaluer un site internet

 

+ Penser une grille d’évaluation d’un site internet

 

Il serait possible de poursuivre la réflexion sur le besoin de sélectionner ses sources d’information et de suivre sur les réseaux sociaux des comptes de journalistes et de journaux auxquels on décide d’accorder du crédit.

L’atelier démontre qu’il faut du temps pour vérifier une information et qu’il est donc avant tout nécessaire de choisir ses sources d’information pour s’éviter ce travail laborieux et irréalisable au quotidien. L’atelier démontre également l’intérêt des sites de « Fact Cheking » (du type Les Obersvateurs Les décodeurs, Arrêt sur images, Conspi Hunter, …) ainsi que le besoin de pluralité des sources et d’indépendance des médias d’investigation.