Valeurs républicaines à l’épreuve du réel

Liberté, Egalité et Fraternité étaient les thèmes proposés, cette année, par le CLEMI pour la Journée du Direct 2016. Les élèves de Terminale ES 2 (31 élèves) du Lycée Xavier Marmier, à Pontarlier, ont participé à cette opération. Les thématiques avaient été traitées au préalable en SES et en Histoire-Géographie.

Le matin, Franck Roussel, journaliste à l’Est Républicain, est intervenu pour donner des pistes sur la rédaction d’un article. « N’oubliez pas de choisir un angle. Il faut rendre le sujet intéressant. Et surtout faites-vous plaisir en rédigeant », conseille-t-il.

Franck Roussel, journaliste à l'Est Républicain, conseille les Terminale ES 2.

Franck Roussel, journaliste à l’Est Républicain, conseille les Terminale ES 2.

Entrée ensuite dans le vif du sujet avec des interviews. Les intervenants étaient des personnes engagées pour les valeurs républicaines. Des représentants d’associations : Amnesty International, Restos du Cœur, Féministes au Présent. Un délégué syndicaliste de la CGT. Une agricultrice, défenseuse de l’égalité homme-femme. Un bénévole dans la Jungle de Calais. Une spécialiste de la santé, témoin de l’inégalité de l’accès aux soins. Un salarié de la MJC des Capucins. Une salariée de la Mission Locale de Nantes par visio-conférence. Le référent Laïcité du lycée Xavier Marmier.

Arnaud Proudhon, bénévole dans la Jungle de Calais, témoigne de la nécessaire fraternité envers les réfugiés.

Arnaud Proudhon, bénévole dans la Jungle de Calais, témoigne de la nécessaire fraternité envers les réfugiés.

Lire la suite

Renvoyé Spécial 2016-2017

Logos
Renvoyé Spécial est une opération organisée par la Maison des journalistes (MDJ) et le CLEMI, avec le soutien financier de Presstalis. Son but est de sensibiliser les lycéens à la liberté d’expression et au pluralisme dans les médias par la rencontre avec un/e journaliste réfugié/e politique en France.

Les inscriptions pour la campagne 2016/2017 sont ouvertes jusqu’au 7 octobre 2016 sur http://www.clemi.org/fr/

Alareny Baillo Bah, journaliste guinéen, a été accueilli en février 2015 au lycée Xavier Marmier de Pontarlier.

Alareny Baillo Bah, journaliste guinéen, a été accueilli en février 2015 au lycée Xavier Marmier de Pontarlier.

Dans les coulisses de « T’as tout compris »

« On a été accueilli comme des rois ! » Tout comme ses cinq autres camarades du collège Louis et Auguste Lumière de Besançon, Pierre n’est pas prêt d’oublier sa participation à l’émission T’as tout compris de France 4, mercredi 18 mai à Paris.

Installation sur le plateau pour Quentin, Zoé, Kim, Pierre et Adèle.

Installation sur le plateau pour Quentin, Zoé, Kim, Pierre et Adèle.

L’aventure a commencé au collège où un groupe d’élèves intéressés par les médias a d’abord été constitué. Il a travaillé sous la direction de Marie Adam-Normand, professeur de Français et coordinatrice CLEMI. Les élèves ont réalisé le texte de présentation de leur établissement pour la chaîne de télévision, choisi en conférence de rédaction les sujets d’actualité qui seraient traités, interviewé d’autres collégiens sur leurs habitudes de cinéphiles. Le rédacteur en chef-adjoint de l’émission, Jean-Baptiste Diebold, est venu les rencontrer à Besançon. L’équipe de la chaîne a ensuite sélectionné les six heureux participants : Kim et Milan en classe de 6è, Zoé en 5è, Pierre en 4è, Adèle et Quentin en 3è.

Lire la suite

Information et désinformation

« La désinformation réduit l’individu en esclavage. Elle l’attire par un discours différent, lui demande de ne plus faire confiance à personne et l’isole de sa famille, de ses amis » explique Jacques Henno. Le journaliste, spécialiste des outils de communication numérique, a animé mardi 10 mai, une conférence sur l’information et la désinformation au petit Kursaal. Cette intervention s’inscrivait dans le cadre d’actions autour de l’éducation aux médias sociaux numériques menées par la Coordination Jeunesse et Inter’âges de la ville de Besançon. L’expert a aussi abordé les questions d’« infobésité », d’information-spectacle, dénoncé la non neutralité des réseaux sociaux et réitéré la nécessaire vérification des sources pour lutter contre les rumeurs, les manipulations.

Les participants à la table ronde répondaient aux questions du public.

Les participants à la table ronde répondaient aux questions du public.

Lire la suite

Le jury du prix « Médiatiks 2016 » a délibéré

Cette année, quinze médias scolaires -papier et web- ont concouru pour le prix Médiatiks, organisé par le CLEMI dans l’académie. Huit pour le collège et sept pour les lycées. Aucun de l’école primaire ni d’établissement post-bac, contrairement aux éditions précédentes.

Le jury, qui s’est réuni le 4 mai 2016 à Canopé, était composé de Marie Adam-Normand, coordinatrice du CLEMI de l’académie de Besançon, Nathalie Verguet et Marie Christine Loureiro, référentes CLEMI, Bernard Payot, journaliste à l’Est Républicain, Mathilde Buttefey, chargée de communication au rectorat, Christine Monnin, CPE-Vie scolaire, chargée de mission, Cécile Santagata, adjointe à la DANE et Louison Gury, délégué CAVL. Deux groupes se sont constitués. L’un s’est consacré à l’étude des médias papier et l’autre à celle des médias en ligne.

La discussion pouvait être animée autour des journaux papier en compétition.

La discussion pouvait être animée autour des journaux papier en compétition.

Lire la suite

Amnesty International et la liberté d’expression

Lors de la Semaine de la Presse 2016, les Terminales ES2 et les hispanistes de Terminale ES3 du Lycée Xavier Marmier ont rencontré Joël Guiraud, membre du groupe Amnesty International de Pontarlier. Ces élèves participent au projet EMI mis en place en Espagnol et en SES.

Joël Guiraud, l'un des membres fondateurs du groupe Amnesty International de Pontarlier.

Joël Guiraud, l’un des membres fondateurs du groupe Amnesty International de Pontarlier.

Les élèves avaient préparé des questions en amont. Très peu connaissaient réellement les engagements de l’ONG : défendre les droits de l’homme tels qu’ils sont énoncés dans la Déclaration Universelle. Joël Guiraud a été l’un des fondateurs du groupe Pontissalien. « Je suis viscéralement attaché à la liberté individuelle, au fait qu’on puisse avoir le droit d’avoir ses propres idées. On n’a pas le droit de vous emprisonner parce que vous n’êtes pas d’accord avec le gouvernement en place », explique-t-il.

Lire la suite

COP 21 et Journée du Direct 2015

Cette année, les Terminales ES2 du Lycée Xavier Marmier travaillent autour de l’Education aux Médias d’Informations en Espagnol et en SES. Il était donc tout à fait normal de les inscrire à la Journée du Direct 2015.
En plus des professeurs responsables du projet, M.Christine Loureiro (professeur d’Espagnol, référente CLEMI) et Florence Thomas (professeur de SES), les deux documentalistes, Laurence Louvrier et Pauline Barrau, ont aussi accompagné la classe participante.
En amont, plusieurs étapes ont été nécessaires à la mise en place de la journée : réservation du CDI et d’une salle informatique à deux pas pour disposer de postes informatiques suffisants, ouvrir la session « élève » aux réseaux sociaux (le CLEMI publie les productions sur Tumblr, inaccessible en temps normal), inviter des intervenants, organiser le repas de midi.

Interview de Marc Foglia, créateur du site Translate Me, pour l'économie du partage.

Interview de Marc Foglia, créateur du site Translate Me, pour l’économie du partage.

La matinée du 20 novembre a été consacrée à diverses interviews réalisées par les groupes de trois élèves. Chaque trio avait un sujet qui se rattachait à la thématique : « COP 21 : enjeux sociaux et économiques ». Un élève du groupe devait commenter, partager les impressions de ses camarades ou des données trouvées, sur les comptes twitter de la classe (en français @lxmes2 et en espagnol @lxmesp).

Les Terminales ES 2 du lycée Xavier Marmier, attentifs aux conseils de Didier Fohr, journaliste à l'Est Républicain.

Les Terminales ES 2 du lycée Xavier Marmier, attentifs aux conseils de Didier Fohr, journaliste à l’Est Républicain.

Les participants ont également pu profiter des conseils de Didier Fohr, journaliste et directeur de l’agence de l’Est Républicain de Pontarlier. Vérifier la fiabilité des sources, recouper les informations, s’approcher le plus possible de la vérité. Et pour la rédaction de l’article (environ 2500 signes), soigner l’entame, accrocher le lecteur et surtout ne pas le perdre !
A mesure que la première partie de la journée s’écoulait, l’effervescence s’emparait des élèves. Tâtonnements dans la recherche des ressources sur internet, d’un angle d’attaque pour l’article, appels téléphoniques qui ne sont pas concluants… La pause-déjeuner a été la bienvenue.

En pleine recherche documentaire mais dans la bonne humeur !

En pleine recherche documentaire mais dans la bonne humeur !

Reprise sur les chapeaux de roue ensuite. Conseils des professeurs, des documentalistes, rejoints par Max André, responsable de l’Agenda 21 au lycée. Ecriture, réécriture, corrections, remaniements. « Je ne pensais pas que c’était aussi compliqué d’écrire un article », commente Cloé. Après relecture, le premier article a pu enfin être publié sur le blog du CLEMI. Félicitations au groupe performant et encouragements aux autres. En fin d’après-midi, tous les groupes avaient terminé et envoyé leur production. Les hispanistes en avaient même traduit un résumé.

IMG_5731

Interview de Franck Genre, responsable à Emmaüs Pontarlier, sur l’économie circulaire.

« Cela demande beaucoup plus d’énergie que je ne pensais. Je croyais que ça allait être bouclé en deux heures », s’étonne Théo. « C’était une journée très enrichissante », affirme Elise. « Et puis on a vu ce que c’était le métier de journaliste. C’est quand même intense ! », ajoutent Lucie et Jeanne.

Les articles sont ici : https://drive.google.com/open?id=0BzeIIgv7o8kcU1FMOWpub1JXcWM

M.Christine Loureiro, Référente CLEMI

Rencontre avec un journaliste d’Azerbaïdjan

Agil Khalilov, journaliste en exil.

Agil Khalilov, journaliste en exil.

« Les étudiants étaient satisfaits à l’unanimité de la rencontre ! » Sabine Ruyer, professeur au lycée Jules Viette de Montbéliard, a reçu le 22 mai dernier, Agil Khalilov, journaliste d’Azerbaïdjan, dans le cadre du dispositif « Renvoyé spécial » mis en place par le CLEMI et la Maison des Journalistes.

Ses étudiants en première année de BTS « Après-vente automobile » avaient au préalable travaillé sur la presse et la liberté d’informer en France et en Azerbaïdjan. Leurs travaux de synthèse ont été exposés au CDI du lycée, lieu de l’échange avec le journaliste en exil. Les étudiants ont été très touchés par les difficultés, les obstacles qu’Agil Khalilov avait dû surmonter dans son pays. Mme Allard, la documentaliste, a laissé en place au CDI les panneaux élaborés. Ils ont ainsi permis à d’autres élèves de l’établissement d’être sensibilisés à cette thématique.

M. Christine Loureiro, référente CLEMI

www.maisondesjournalistes.org

Agil Khalilov, entouré des étudiants de BTS Après-vente automobile

Sabine Ruyer et Agil Khalilov avec les étudiants de BTS Après-vente automobile

« L’Est chevalier » du collège Malraux

1512 élèves ont participé à la 10è édition du concours du « Meilleur Petit Journal du Patrimoine ». 74 journaux de toutes les académies en compétition. « L’Est chevalier » de la classe de 6è 2 du collège André Malraux de Pontarlier a été classé dans les deuxièmes prix. Le CDI gagne un abonnement gratuit de six mois au magazine Arkéo Junior.

Les élèves de 6è 2, « Classe Patrimoine », ont tout d’abord visité le château de Joux, lieu historique remarquable du Haut Doubs lors de la semaine d’intégration des 6è au collège. Ils ont ensuite travaillé en Histoire-Géographie sur la grille de mots fléchés, la frise chronologique, les articles. En Lettres, ils ont analysé et résumé la légende de Berthe de Joux, préparé l’interview des guides du château et cherché le titre du journal. En Mathématiques, ils ont réalisé le blason, la frise intérieure à l’aide d’un logiciel de géométrie. La transcription d’une partie de l’interview, enregistrée au fichier mp3, a été faite au CDI.

Les 24 élèves sont ainsi passés par toutes les phases de l’élaboration d’un mini-magazine. Déplacement sur place, rencontre des personnes, écriture. Projet transversal fédérateur et  motivant selon l’équipe pédagogique impliquée.

« L’Est chevalier »

« Renvoyé spécial » au lycée Xavier Marmier de Pontarlier

19 élèves de seconde suivent l’enseignement de découverte et d’exploration « Littérature et société » avec deux professeurs : Anne Lise, SES, et Claude Cuenot, Histoire-Géographie. Ils ont étudié la littérature africaine et s’intéressent au deuxième semestre aux médias en Afrique. C’était une chance de rencontrer, vendredi 20 février 2015, un journaliste ayant défendu, au péril de sa vie, la liberté d’expression.

IMG_5033

Dans la salle de classe réaménagée, étaient présents les deux professeurs, Alareny Baillo Bah, ancien journaliste de la Radio-Télévision Guinéenne, Marie Christine Loureiro, référente CLEMI. Didier Fohr, journaliste à l’Est Républicain, et Nadine Brocard, documentaliste, sont également restés quelques instants.

Après une rapide présentation des personnes présentes, Alareny Baillo Bah a répondu aux questions que les élèves avaient préparées au préalable. Ils étaient curieux de savoir comment il était arrivé en France, pourquoi il avait quitté la Guinée, s’il envisageait d’y retourner un jour, ce qu’il pensait de la liberté d’expression en France. Le témoignage d’Alareny Baillo Bah a été poignant. Refuser de se taire, continuer à défendre un idéal, la liberté de la presse, malgré les insultes d’abord et les agressions physiques contre lui-même et sa famille ensuite, a beaucoup impressionné les adolescents.

IMG_5038

« Cette rencontre nous apprend des choses de manière différente. Le journaliste nous transmet ce qu’il a vécu, nous montre un aspect du journalisme plus réel », commente Lou. « On comprend aussi que les médias peuvent cacher des choses », souligne Suleyman. « On se rend compte que c’est compliqué de défendre la liberté d’expression, qu’il y a beaucoup de risques, de mises en danger », ajoute Lucie. Tous ont loué le courage du journaliste. Savoir qu’en France, il se sentait libre d’exprimer ses opinions et que pour les étudiants en journalisme guinéens, la France représentait un exemple à suivre les a à la fois surpris et réjouis.

Les élèves ont demandé à rester en contact avec Alareny Baillo Bah via les réseaux sociaux. Ils pourront également voir ses reportages pour la RTG sur Youtube et lire ses articles sur le blog « L’œil de l’exilé » de la Maison des Journalistes qui l’a accueilli.

www.maisondesjournalistes.org

M.Christine Loureiro

Référente CLEMI, Pontarlier