Atelier « Danser avec les albums jeunesse » à la Fête du livre de Besançon

L’Atelier Canopé 25 a participé à la 26ème Fête du livre jeunesse de Besançon, dont le thème était « Bizarre, bizarre… ».
Du lundi 29 mai au samedi 3 juin 2017, la MJC Palente et de nombreux partenaires proposaient des rencontres avec des auteurs et des illustrateurs, des débats, des expositions et des spectacles.


A cette occasion, l’Atelier Canopé 25 a proposé deux ateliers destinés aux enseignants : « Créez des volumes architecturaux à partir de la technique du pop-up, avec Philippe Ug » et « Créez des animations numériques à partir des illustrations de Rémi Saillard ».

Ainsi qu’un atelier destiné aux scolaires, « Dansons avec les albums jeunesse », le vendredi 2 juin 2017 : séance le matin avec la classe de GS de l’école de Thise et séance l’après-midi avec la classe de GS de l’école Jules Ferry (Besançon).

 

Laurence Pagès, artiste chorégraphe, s’est inspirée de deux albums jeunesse choisis par les enseignantes pour engager un travail chorégraphique avec les élèves : comment poser les yeux de la danse sur ces lectures  ?

Séance à partir de « Pomelo rêve » de Ramona Badescu :

  • Échauffements : automassages pour réveiller les bras, le cou, la tête, les jambes, les chevilles, les pieds…
  • En cercle tous ensemble, première petite chorégraphie : enchainement de cinq mouvements en musique
  • Lecture d’un court passage de « Pomelo rêve » : Pomelo glisse, il faut faire comme lui !
  • Puis Pomelo tombe.
  • Pomelo glisse, tombe, glisse, tombe… : les élèves enchainent ces deux mouvements dans l’espace, comme s’ils étaient Pomelo.
  • Lecture d’un autre passage de l’album : Pomelo est « sens dessus dessous ». Avec des petites tables, des bancs et des chaises, les élèves traduisent ce que fait ou ressent Pomelo en « gestes dansés », en passant dessus et dessous les éléments de mobilier.
  • Ensuite, ils reproduisent les mouvements par deux, et inversent les rôles (dessus/dessous)
  • Piste : créer un animal imaginaire par deux, faire une « statue » puis essayer de se déplacer ensemble.

 

 

 

 

 

Séance à partir d’ « Une si petite graine » d’Eric Carle :

  • Échauffements puis petite chorégraphie en cercle (cf séance ci-dessus)
  • Lecture de passages de l’album : Comment vole une graine emportée par le vent ? Comment tournoie une feuille ? Les enfants se mettent dans la peau d’une graine, puis d’une feuille pour entrer en mouvement, entrer dans la danse.
  • La petite graine grimpe et grandit pour ne pas être écrasée : par six, les enfants réalise donc un empilement sans s’écraser, puis un enfant représentant la petite graine se place au-dessus, il faut être léger !
  • Piste : La petite graine pousse, par deux, les enfants se placent l’un au-dessus de l’autre pour représenter une graine qui pousse, sans être écrasée.


L’objectif de ces lectures chorégraphiques d’album est d’enrichir la compréhension des récits (langage oral et écrit) tout en développant l’éveil corporel et sensoriel des élèves (langage des arts et langage du corps). Chaque élève est libre d’interpréter les textes à sa manière, de s’exprimer comme il le souhaite à travers des mouvements qu’il choisit de réaliser dans l’espace et au sol (ex : « La graine vole », « Pomelo tombe »…).

 

Pour aller plus loin :
– L’ouvrage « Danser avec les albums jeunesse » écrit par Laurence Pagès et Pascale Tardif (éditions Canopé)
– Les formations du PREAC Danse, Pôle de ressources à l’éducation artistique et culturelle danse contemporaine et altérité de Franche-Comté.

Partagez !