Collège   
 
   PRÉSENTATION
Définitions 
 

 
Mise à jour : avril 2009
Le bilinguisme latin-grec consiste à enseigner conjointement les deux langues anciennes dès le collège selon une méthode innovante accompagnée de ses outils.
NOUVEAU !
Actualisation 2009

de nouvelles
séquences en ligne
Une méthode innovante
Il s'agit d'une méthode conçue pour enseigner en même temps et parallèlement le latin et le grec sur des thématiques communes.
Son auteur, Marie-France Kalantzis, l’a expérimentée dans un collège de ZEP dès 1991.

La démarche
Annie Donville, IPR de Lettres
Un espoir pour les langues anciennes
La tradition française des études humanistes donnait une part belle aux langues antiques - latin et grec ancien - avec une prédominance pour la première.Pourtant Rabelais, déjà, ne conseillait-il pas pour l'étude de ces langues, de connaître " la grecque d'avant la latine ", dans une logique d'héritage historique ?Puis il y eut le déclin que chacun connaît, une succession de vicissitudes, malgré les cris d'alarme de grands humanistes qui ne cessent de dire les vertus formatrices de ces apprentissages, pour l'esprit, tant scientifique que littéraire.
En revanche un enseignement conjoint du grec et du latin au collège dès la cinquième, est un réel espoir de redynamisation des langues anciennes.
Tout en étant une démarche expérimentale, le bilinguisme latin-grec ne se sépare pas de l'enseignement des Langues Anciennes en général. Il intègre de la même façon la lecture de l'image (iconographie-filmographie) ainsi que les TICE dans les pratiques quotidiennes, en parfaite cohérence avec les textes officiels.
Le bilinguisme s'inscrit parfaitement bien dans les problématiques actuelles que sont la maîtrise de la langue et les publics en difficulté.
Ses atouts
une perspective culturelle globale
Le bilinguisme apporte des références croisées, des liens historiques et sémantiques, ce qui en fait un facteur d'intégration puissant pour des élèves qui appartiennent par la naissance à une tout autre culture que judéo-chrétienne.
une valeur formatrice irremplaçable pour tous
Nous sommes bien loin de l'élitisme dont ont été souvent soupçonnées les langues anciennes, tout en sachant pertinemment que les "têtes bien faites", tant scientifiques que littéraires, y puisent elles aussi une valeur formatrice qui n'a pas de prix pour la construction du raisonnement, de l'expression, de l'oralité, bref, pour la maîtrise de la langue et de la pensée. De ce fait, le bilinguisme réhabilite les humanités, un droit à la culture, aux textes fondateurs, qui sont la gloire des " têtes bien faites " sans être l'apanage d'une élite.


© CDDP du Territoire de Belfort - thém@doc - Le bilinguisme latin-grec
2008 - Tous droits réservés. Limitation à l'usage non commercial, privé ou scolaire.